UN SONGE D’UNE NUIT D’ÉTÉ

d’après William Shakespeare

à l’Athénée de Rueil-Malmaison

2 av Alsace Lorraine – 92500 Rueil-Malmaison

Spectacle tout public. Durée 1h45

Prochaines dates 2024

JEUDI 28 et VENDREDI 29 MARS
à 20h30 (tout public) et 14h (public scolaire)

Tarifs : Plein Tarif 25€ / Tarif réduit 21€ / Tarif scolaire 12€

Dans une forêt, Obéron le roi des fées se dispute avec Titania, sa femme au sujet de leurs nombreuses conquêtes passées et présentes. Au même moment, à Athènes, deux couples d’amoureux sont contrariés – Hermia, qui est amoureuse de Lysandre mais promise à Demetrius, lequel est aimé d’Helena. Ajoutons à cela que des artisans, pratiquants de théâtre amateur sont partis répéter une tragédie pour les noces de leur roi. Tous vont s’entrecroiser dans la forêt où les sortilèges d’Obéron, aidé par le lutin Puck, vont semer la confusion au cours d’une nuit dont personne ne saura vraiment si elle est un rêve, un fantasme ou un jeu.

Possibilité Pass Culture

Mise en scène Mario Gonzalez et Rafael Bianciotto
Assistante à la mise en scène Romane Migliorelli
Adaptation et traduction Lucas Rastoll et Rafael Bianciotto
Avec Elvira Barboza, Rafael Bianciotto, Alice Bié, Benjamin Farfallini, Louise Ferry, Juliette Marcelat, Lucas Rastoll et Jean-Luc Priano

Création musicale et Scénographie Jean-Luc Priano
Costumes  Laetitia Pasquet

Masques Etienne Champion et Alaric Chagnard

Marionnettes Ombline de Benque

Lumières Renaud Tonolli

 

 

Note de mise en scène

Le personnage principal du Songe d’une nuit d’été est l’Amour sous toutes ses formes. Cet amour devient personnage dans la peau de Puck. Cette force, possède Bottom avec le désir assoiffé de jouer tous les rôles possibles. On le retrouve dans la passion érotique des jeunes amants et même chez Egée qui impose un mari à sa fille Hermia, en abusant de la loi patriarcale. De la même manière, Thésée force l’amour d’Hyppolita par la domination militaire. La lutte entre Obéron et Titania est l’allégorie féérique de ce qui se joue entre le masculin et le féminin dans la nature et dans la société. C’est la confrontation entre l’amour « storgê », qui protège la vie, contre l’envie de pouvoir et de possession. Shakespeare met en scène une humanité qui se débat avec ces forces puissantes de l’amour déclinées en Eros, Ludus, Agapé, Mania, Philia ou Storgê, des mots que les grecs avaient pour définir l’amour. Cette pièce est une bataille qui dure le temps d’un rêve, où nos quatre jeunes amoureux vont suivre leurs instincts, “aidés” par la nature qui aime brouiller les cartes avec cette touche magique nommée “hasard” de la main de Puck. Nos chers artisans ne sont pas là que pour nous divertir. Ils vont aussi faire partie de cette lutte, car Bottom transformé en âne découvrira l’amour éros avec la Reine Nature et il ne sera plus le même. La mise en abyme de la tragédie de Pyrame et Thisbé est encore une allégorie de l’amour “mania”, l’amour obsessionnel et passionnel. Elle ne sera pas jouée en dérision, bien au contraire. Elle sera une vraie tragédie, et on rira ou on pleurera peut-être. Parce qu’on sait que la force de Thanatos, le pendant d’eros, ne nous laissera pas sortir vivants d’ici. Mais, durant ce songe, il se joue une bataille entre l’amour et le pouvoir. Entre ce qui est raisonnable et ce que le coeur nous dicte. Et à la fin, l’amour triomphe.

« Les amoureux sont comme les fous : ils ont des cerveaux bouillants, des fantaisies visionnaires qui conçoivent plus de choses que la raison n’en perçoit… »

Le songe d’une nuit d’été – Acte V, scène 1

La mise en scène, l’écriture et l’adaptation de ce « Songe » sont une histoire de filiation artistique sur trois générations : du maître Mario Gonzalez à son élève Rafael Bianciotto, devenu maitre à son tour du jeune Lucas Rastoll. L’œuvre de Shakespeare prend sous leurs regards un coup de jeune, dans une adaptation qui mêle tradition et modernité.

Les acteurs jouent masqués ou à découvert, avec des marionnettes, des masques, des nez de clowns… Ils se croisent et évoluent dans un décor contemporain où les branches de la forêt carillonnent. Ainsi, athéniens, fées et elfes se rencontrent dans une forêt magique où résonne la musique envoûtante et un brin rock’n’roll de Jean-Luc Priano.

L’univers parfois fantastique du spectacle rend hommage à l’œuvre de William Shakespeare avec un jeu explosif, tendrement tragique et terriblement comique, et entraîne le spectateur dans les méandres de ses interrogations et de sa poésie intemporelles.

Uniquement pour les professionnels du spectacle :

DEMANDE DE CAPTATION

Dossier de diffusion

PDF

Fiche Technique

PDF
DIFFUSION

Chargée de diffusion: Margaux Merlet
06 31 57 43 17 / 01 47 08 03 05

PRODUCTION

Une co-production Zéfiro Théâtre et Cie Reine Mer

Co-production : Mairie de Rueil-MalmaisonRueil Culture Loisir

Partenaires : Mairie de Rueil-Malmaison

Subventions : Mairie de Rueil-Malmaison, Spedidam, FONPEPS