CANDIDE

d’après Voltaire

Mise en scène Rafael Bianciotto

Avec Estelle Boukni ou Bénédicte Budan, Anne-Dominique Défontaines, Nicolas Biaud-Mauduit, Jérémy Zylberberg ou Christophe Hardy, Alain Khouani ou Rafael Bianciotto, Jean-Luc Priano (claviers), Pascal Rousseau (tuba) et Nicolas Naudet (clarinette)

Assistante à la mise en scène Caroline Mozzone
Collaboration artistique Mario Gonzalez
Création musicale et instrumentale Jean-Luc Priano
Masques Etienne Champion et Alaric Chagnard
Maître de chant Kristjana Stefánsdóttir
Regard chorégraphique Marie Barbottin
Costumes et Décors Martha Roméro
Lumière Antoine Audouin
Vidéo Jérôme Boukni
Visuel André Palais

Synopsis

Candide, un jeune homme qui avait le jugement assez droit et l’esprit le plus simple, se fait chasser du château de Thundertentronck, pour un baiser à Cunégonde, la fille du Baron. Il se retrouve en fuite, rencontre la guerre, les prédicateurs d’Hollande, l’Inquisition au Portugal, l’Eldorado, l’esclavage et découvre les horreurs et les injustices les plus atroces dans le meilleur des mondes. Toujours accompagné, du philosophe Pangloss, de Cacambo ou de Martin, il s’enrichit de ses rencontres et de retrouvailles. Sa recherche de Cunégonde et la quête du bonheur sont les fils conducteurs de son périple à travers le monde. Avec des rencontres mirobolantes et des aventures improbables (c’est un conte !) il cherche la vérité, l’amour, le bonheur. Après de multiples déceptions contrariétés et joies, il arrive à Constantinople. Et dans une métairie, entourée de sa petite société, il découvre qu’il a mûri, qu’il a changé, que la clé de la sérénité est peut-être en nous, en cultivant notre jardin.

Note de mise en scène

En ce début de XXIème siècle, ce texte de Voltaire me frappe comme la foudre. Il a plus que jamais sa place dans notre époque pour dénoncer la vanité de la guerre, l’utopie d’un monde idéal et le totalitarisme politique et intellectuel.
Avec une ironie mordante il nous ouvre les yeux sur l’intolérable de la condition humaine et dans le même temps sur tout ce qu’on trouve de plus rayonnant : l’habileté de l’homme à vivre dans son « meilleur des mondes » et sa quête touchante de la vérité.

C’est une vraie richesse que d’adapter au théâtre ce conte philosophique qui invite à la réflexion sur la quête du bonheur et le sens de la vie. J’ai choisi de révéler toute cette modernité, dans son humour et sa justesse, dans sa
contemporanéité et sa morale, dans son humanité. Transmettre la joie de vivre, la vitalité de l’homme et de la jeunesse à travers une mise en scène qui parle des «choses sérieuses » sans jamais se prendre au sérieux ; en allant presque jusqu’au burlesque pour coller à l’ironie de Voltaire.

Un spectacle masqué où quatre comédiens et trois musiciens donnent vie à une vingtaine de personnages pour nous conter cette aventure philosophique. Quand la Commedia dell’arte rencontre les Lumières, la scène étincelle.

Rafael Bianciotto

2014/2015

10 au 18 avril 2015 au Berrie Center Ramapo College of New Jersey (Version en anglais)
17 mars 2015 Centre Culturel Sydney Bechet, à Garches

2013/2014

29 juillet 2014 Festival Les Théâtrales, à Collonges-la-rouge
19 et 20 juillet 2014 Festival de La scène au jardin, à Chantilly
3 juin 2014 La Halle au Blé, à Altkirch
27 mars 2014 Théâtre de Jean Marmignon, à Saint Gaudens
11 février 2014 Théâtre Les 3 Pierrots, à Saint-Cloud

2012/2013

5 avril 2013 La Merise / Le Grenier à Sel, à Trappes
21 mars 2013 Centre culturel de Sarlat, à Sarlat

2011/2012

17 au 19 août 2012 Festival les Malins Plaisirs, à Montreuil-sur-mer
13 mars 2012 La Comédie de l’Aa, à Saint-Omer
1er au 23 novembre 2011 Théâtre de Ménilmontant, à Paris
(12 représentations) du mardi au jeudi à 21h

2010/2011

5 au 9 juillet 2011 Théâtre de Ménilmontant, à Paris
7 avril 2011 Théâtre d’Ivry Antoine Vitez, à Ivry sur Seine
1 avril 2011 La ferme des Jeux, à Vaux-le-Pénil
17 mars 2011 Théâtre du pays de Morlaix, à Morlaix
4 au 6 fév 2011 Centre Culturel de l’Athénée, à Rueil-Malmaison
1 et 2 février 2011 Espace Carpeaux, à Courbevoie

2009/2010

2 août 2010 Festival de Carquairanne, à Carqueiranne
25 mars 2010 Théâtre des Sablons, à Neuilly
8 et 9 mars 2010 Théâtre André Malraux, à Rueil-Malmaison
25, 26 et 27 fév 2010 Centre Culturel de Haubourdin


Extraits de la musique original de CANDIDE par Jean-Luc Priano:

 

Bande Annonce

Reportage sur la création à Rueil-Malmaison


Logo-le-figaro-magazineA force d’astuces scéniques et de talents aussi généreux, l’épopée de Candide prend une dimension de fraîcheur et d’extravagance inattendue. … Voltaire sort rajeuni d’une entreprise dont il faut saluer l’originalité et l’audace. Philippe tesson, Le Figaro Magazine.

Pour mimer les rocambolesques mais véridiques mésaventures de logo-lemonde-frCandide, la compagnie Zefiro théâtre s’en donne à coeur joie, pourfendant à travers leurs masques, les banderoles des imbécillités humaines.


BSCAvec ce Candide on réinvente une philosophie contextuelle du siècle des Lumières, une mise en valeur de la pensée de Voltaire librement traduite sur le propos ironique et sans académisme.


logo_France_CatholiquePeux-être grâce à la distance prise dans la mise en scène par rapport au récit de Voltaire, jamais on ne s’est senti ausi proche du philosophe, de sa verve, de sa veine pamphlétique !


logo-ruedutheatreL’absence de décor ne manque à aucun moment, les lumières, les costumes et les musiciens/comédiens faisant tout le travail, avec beauté et humour. Ces derniers forment la réelle valeur ajoutée de la pièce. Et le jeu talentueux avec les masques en bois, donne une ampleur et une intensité fantastiques aux mouvements et aux acteurs qui en deviennent burlesques.


LaVoixduNordLes quatre comédiens masqués, avec leur énergie débordante servie dans une mise en scène et des costumes originaux, oint démultipliés leurs talents. Candide, Cunégonde et le philosophe Pangloss ont emmené le public dans un tour du monde échevelé à la recherche du « meilleur des mondes possibles ».


ladepechedumidi1_2Avec quatre comédiens, trois musiciens, décor dépouillé, costumes fantaisistes et une vingtaine de masques, cette oeuvre raconte d’une façon moderne et dépoussiérée l’histoire de « Candide », un conte philosophique publié voilà près de deux siècles et demi.

DIFFUSION

Chargée de Diffusion: Anne-Dominique Défontaines
06 30 86 15 68 / 01 47 08 03 05

Fiche Technique

PDF

Dossier de diffusion

PDF

Dossier de Presse

PDF

Dossier Pédagogique

PDF

 

 

PRODUCTION

Une production Zefiro Théâtre.
Co-production : Théâtre André Malraux de Rueil-Malmaison

Coréalisation : Espace Carpeau de Courbevoie , Association des Centres Culturels de Rueil-Malmaison

Subvention : ADAMI et Spédidam

Mécènat entreprise :  Librairie Dédicaces de Rueil-Malmaison

logo-TAM2  Logo Rueil Malmaison 2013 logo Centre Culturel Rueil-Malmaison  logo-spedidam-2   logodedicaces